surfacephotosLe prototype présenté auparavant par Microsoft était parfaitement fonctionnel et le constructeur pensait pouvoir livrer ses premiers clients dès ce mois-ci. Mais les choses se sont un peu compliquées et les clients devront attendre le printemps prochain.

Microsoft a en effet rencontré plus de difficulté que prévu dans le processus de personnalisation de l’interface de Surface aux goûts et aux besoins de ses différents clients. L’interface voulue par un hôtel Sheraton pour son lobby et celle dont a besoin un point de vente T-Mobile sont en effet assez différentes, chose que Microsoft avait manifestement sous-estimée.

Mais c’est bien la seule mauvaise nouvelle qu’a eue Microsoft à propos de Surface. La réaction du public, des entrepriss et des institutions est unanimement enthousiaste et promet donc un bel avenir à cette table d’un nouveau genre. Les nombreuses démonstrations publiques ont d’ailleurs permis à Microsoft de découvrir de nouveaux débouchés. Le dernier obstacle avant une vente de masse est en fait très simplement le prix : entre 5 000 et 10 000 $ pièce. Mais ça, d’après Bill Gates, ce ne sera pas longtemps un problème :

« [Surface] peut-être dans chaque bureau, dans chaque table, dans chaque tableau, dans chaque miroir. Donnez-nous 5 à 10 ans, et on en viendra à se demander pourquoi avant nos tables [...] ne faisaient rien pour nous. »