brokenphoneC'est un peu radical comme titre mais c'est bien ce qui est annoncé dans l'article de Michael Mace : "Mobile applications, RIP".

En effet, l'ancien CCO de Palm (et ancien responsable marketing d'Apple) fustige la fragmentation des plates-formes mobiles et la trop forte volonté des opérateurs de donner un accès à leurs services et contenus et en conclu donc que le seul business plan viable sur le développement mobile reste les applications web. Mike Mace illustre l'interêt qu'on aujourd'hui les développeurs entre les applications natives et les applications Web :

Native_mobile_app_attractiveness Web_mobile_app_attractiveness

Mike donne ainsi les conseils suivants aux différents acteurs des télécoms mobiles :

  • Pour les développeurs, arrêtez-de développer des applications natives et concentrez-vous sur des applications mobiles accessibles depuis le web.
  • Pour les clients et utilisateurs, choisissez votre smartphone sur la base du meilleur navigateur Internet et de sa capacité d'ouverture et d'évolutivité.
  • Pour les opérateurs, fournissez du contenu accessible en web.

Un peu radical, tout ça non ?

Mon point de vue, et je ne suis pas le seul, est plus mitigé car les applications natives fournissent des fonctionnalités qui restent interressantes :

  • les applications natives permettent un fonctionnement sans réseau qui peut être appréciable et qui permettent également de sauver son porte-monnaie (les devices constamment connectés ont la facheuse manie d'envoyer de la data, des fois pour pas grand-chose, à part pour exploser son forfait).
  • A l'heure où nous parlons de la 3G+, on est encore loin d'avoir un confort de visualisation vidéo en ligne équivalent à une visualisation en local (et oui, les débits 3G+ ne permettent pas encore la HD). Vous pouvez tester la TV sur 3G+ pour vous en convaincre.
  • L'intéraction avec les capacités hardware de nos machines donnent aujourd'hui l'avantage sur les applications natives : regardez donc ce qui se fait sur le N95 pour tirer parti de son accéléromètre ou bien les applications GPS qui seront bientôt utilisées par le prochain Windows Mobile 7 ou encore le paiement mobile et les QR-codes et la réalité augmentée.

Bref, pour moi, les applications natives ont encore pas mal d'avenir et j'en veux pour preuve l'engouement suscité par les développements sur Openmoko, Android, l'iPhone comparés à Yahoo Go!

Votre avis ?